Il y a quelque chose de pourri au Royaume de la Fantasy

La fantasy est probablement l’un des genres les plus clivants de la pop-culture. Certains y voient une promesse de voyages fantastiques, de mondes extraordinaires et d’aventures, d’autres observent de loin, avec méfiance, l’arrivage massif d’œuvres toujours plus nombreuses et de qualité très hétérogène. Car s’il est clivant, le genre est pourtant en explosion constante depuis plusieurs dizaines d’années: livres, films, bandes dessinées, jeux-vidéos, musique, jeux de rôle, produits dérivés… la fantasy n’épargne aucun support, et l’augmentation de l’offre entraîne une extension très large de son influence, en particulier grâce à internet.

Lire la suite

Corps, normes de genre et famille chez Harry Potter

Je continue  à la suite mon dernier article sur la grossophobie dans Harry Potter. Ici, j’aborderai l’analyse de personnages considérés comme non-conformes aux standards de beauté (trop maigres, trop gros), et j’examinerai le rapport entre normes de genre et lieu de vie.

Comme toujours, vous pouvez commenter en respectant la charte de modération. Rappelons aussi qu’il est possible d’apprécier une fiction tout en ayant un regard critique sur ses représentations.

tumblr_inline_n29lbvFV1L1rguask

Lire la suite

Ce cher Docteur… Une Histoire de Privilèges.

A priori, le docteur Grégory House constitue sans nul doute l’un des plus déplorables et méprisables spécimens du genre humain : cynique, misanthrope, égoïste, hypocrite, immature, grossier, vulgaire, méprisant, narcissique, possessif… Pourtant, il s’agit non-seulement du protagoniste central de la série télévisée éponyme, mais également celui avec lequel nous sommes paradoxalement le plus invité-e-s à ressentir de l’empathie.

Rappel: il est possible d’apprécier une série ayant des aspects problématiques (sexistes, racistes,  homophobes…). Comme toujours, vous pouvez commenter en respectant la charte de modération.

giphy (4)

Lire la suite