Parlons de la grossophobie dans Harry Potter

Si J.K. Rowling a démontré par le passé qu’elle avait une vision bien à elle sur l’obsession de la minceur, son rapport avec la représentation des personnes en surpoids est loin d’être sans reproches. En revisionnant récemment les films adaptés de la saga littéraire Harry Potter, j’ai été mal à l’aise devant la représentation du surpoids, et j’ai souhaité creuser le sujet.

Je choisis ce sujet en particulier parce que Harry Potter a été fréquemment et longuement analysé (voir cet article sur Cultures Genre), mais n’a suscité que peu de réactions quant à la grossophobie inhérente à son contenu. Je discuterai donc de l’adaptation en films, tout en utilisant les livres comme point de comparaison.

Mon point de vue ici est celui d’une personne ne subissant aucune forme de body-shaming, et je tiens à rappeler que les personnes concernéEs peuvent me contacter directement si mes propos leur semblent problématiques.

Comme toujours, vous pouvez commenter en respectant la charte de modération.

Fanart-dolores-umbridge-24201292-400-212

Lire la suite

Publicités

Relations abusives invisibles: le cas Ross/Rachel

Contenu sensible: dans cet article, j’évoquerai la question des relations abusives et leur représentation dans la culture. Je traiterai en particulier des violences psychologiques perpétuées au sein de relations abusives.

Cet article se concentrera sur l’analyse de la relation Ross-Rachel dans la série télévisée Friends. Pour une analyse plus détaillée du sexisme de la série, je vous renvoie à ce billet. La suite de ce billet révélera des moments-clés de la série Friends. Je rappelle aussi qu’il est possible de critiquer les aspects problématiques d’une oeuvre tout en l’appréciant.

powewheel1

Lire la suite