5 bonnes raisons de regarder Attack on Titan

La première partie de cet article est garantie sans spoilers.

Quand j’essaye de me souvenir des animes qui selon moi sont absolument indispensables, plusieurs titres bien différents me viennent en tête et pour des raisons tout aussi différentes. Il y a les classiques, les ovnis, les tueries graphiques, mes coups de cœur personnels difficiles à expliquer. Et puis il y a ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont réussi un exploit: celui de marquer l’industrie à un tel point qu’après leur visionnage, on sait que rien ne sera comme avant.
Image
Attack on Titan (ou Shingeki no Kyojin en version originale) est un phénomène. Un phénomène papier, tout d’abord, puisque le manga d’Hajime Isayama dont l’anime est adapté commence sa publication en 2009, dans le Bessatsu Shônen Magazine de la Kōdansha. Le succès du manga est tel qu’il bénéficiera rapidement d’une adaptation animée. En avril 2013, l’anime, produit par Production I.G. (Ghost in the Shell, Jin Roh…) et réalisé par le tout jeune studio Wit, est diffusé. Et c’est à ce moment que tout bascule.

Comment expliquer un tel succès, que ce soit au Japon ou à l’étranger ? Comment cette série de 25 épisodes, produites par un studio sans histoire, a-t-elle pu s’imposer comme une implacable référence de l’animation japonaise, en plus d’être l’anime le plus discuté de 2013 ? Et surtout, toute cette hype est-elle méritée ?

Plongeons dans les entrailles du titan pour répondre à toutes ces épineuses questions.

 

Lire la suite

Publicités

Ces moments de sexisme ordinaire dans Friends

A-t-on encore besoin de présenter LA sitcom au succès planétaire des années 1990?

Etant née au début des années 1990, Friends reste une référence primordiale à mes yeux dans ma découverte des séries. Je connais encore la plupart des répliques par cœur (ce qui fait que l’écriture de cette critique a été incroyablement rapide), j’ai une liste d’épisodes préférés, je me souviens de chaque intrigue, chaque blague, et je fais partie de ces gens énervants qui peuvent citer une scène de Friends en plein milieu d’une conversation.

Bref, c’est une série que je respecte pour sa qualité d’écriture, pour son humour calibré et pour sa capacité à me faire passer des pleurs aux rires (oui, la scène de dispute entre Ross et Rachel me fait encore pleurer aujourd’hui). Malgré tout l’amour que je lui porte, Friends reste une des séries à succès les plus incroyablement conservatrices, dépolitisantes, sexistes et racistes des années 1990-2000. Et oui, je peux aimer une série tout en la critiquant pour ses aspects politiques nauséabonds.

En y repensant, certaines scènes ne m’ont jamais fait rire parce que je sentais que quelque chose n’allait pas dans les propos des personnages. Parlons-donc un peu de ces moments désagréables et sexistes dans Friends.

Contre-arguments : « rooh la la t’as aucun humour hein. On peut plus rire de rien maintenant? Bin c’est Desprogres qui avait raison hein… « .

Oui je vous entends d’ici, alors chut.

[TRIGGER WARNING]: évocation de violences à caractère sexuel, notamment le viol et les agressions sexuelles.

Lire la suite